7 conseils pour limiter le gaspillage alimentaire et faire des économies

Publié le 16 Octobre 2015

Chaque année, nous jetons en moyenne 20 kg de déchets alimentaires par personne. Comment réduire ce gaspillage alimentaire et réaliser quelques économies?

A l'occasion de la journée contre le gaspillage alimentaire, vendredi 16 octobre 2015, comment y mettre fin chez soi?

1) Établissez des menus

Il est parfois tentant de faire ses courses en improvisant dans les rayons. Pour acheter au plus juste, établissez des menus pour la semaine et faites une liste de courses en conséquence. Rien ne vous empêche de conserver un peu de flexibilité: acheter par exemple une pâte à tarte et de quoi réaliser l’appareil mais laissez-vous le choix de la garniture, selon vos courses au marché.
Si vous avez peu d’inspiration pour trouver des idées, allez faire un tour sur le site de La fabrique à menus

2) Déjouez le piège des promotions dans les rayons

Si les promotions peuvent être intéressantes pour les produits qui se conservent longtemps, n’en abusez pas pour les produits frais. Deux paquets de jambon fumé pour le prix d’un, sur le papier, ce serait dommage de se priver. En pratique, aurez-vous l’occasion de les consommer avant qu’ils ne soient périmés?

3) Ouvrez l’œil sur les dates de péremption

Les produits placés en tête de rayon sont souvent périssables avant ceux cachés derrière. Soyez vigilant, notamment pour les produits frais ou le pain de mie, qui ne se conservent pas longtemps. À l’inverse, ne jetez pas trop rapidement certains produits chez vous: s’il n’y a pas de rupture de la chaîne du froid et que l’opercule du produit n’a pas gonflé, les yaourts se consomment environ cinq jours après la date limite de consommation. Ils seront simplement moins gustatifs et d’une texture différente. À lire aussi Peut-on manger des aliments périmés?

4) Rangez bien votre frigo

Pour conserver vos aliments plus longtemps, un rangement optimal s’impose dans votre frigo. Petit rappel:
Dans la partie entre + 4°C et + 6°C: les yaourts, les légumes cuits, les viandes et poissons cuits faits maison, les pâtisseries ou encore les fromages faits à cœur.
Dans la partie la plus froide, entre 0°C et + 4°C (son emplacement change selon les modèles): les viandes et poissons, la charcuterie, les produits traiteurs, les crèmes et les desserts lactés, les fromages frais et au lait cru ou encore les jus de fruits frais et les plats cuisinés.
Dans la porte: les œufs, le beurre, le lait, la moutarde et les jus de fruits entamés.
Les légumes et les salades iront, eux, dans le bac à légumes.

5) Faites un inventaire de vos placards tous les six mois

Thon en boîte, conserves, chocolat en poudre, condiments…, même les produits d’épicerie, se périment. Anticipez en rangeant vos placards de cuisine au minimum deux fois par an. Vous sauverez à chaque fois quelques produits en passe de se périmer. Et vous ferez en bonus un peu de rangement.

6) Cuisinez les restes

Accommoder les restes permet de réaliser des économies. Encore faut-il savoir quoi en faire. Si vous manquez d'inspiration, faites une tarte avec ce que vous trouvez dans votre frigo, cela fonctionne presque à tous les coups. Idem pour les omelettes. Il vous reste de la ratatouille? Mixez-la pour réaliser une tartinade pour l’apéritif en ajoutant du fromage frais et du basilic. A lire aussi: trois recettes anti gaspi autour de la courgette.
Retrouvez également chaque mois dans les pages cuisine du magazine Notre Temps, trois recettes anti gaspi pour vous donner des idées.

7) Cuisinez les produits en intégralité

Ce n’est pas toujours possible mais il suffit parfois d′un peu d'imagination. Vous avez acheté des radis? Récupérez les fanes avant qu'elles ne s'abîment et faites un pesto en les mixant avec du parmesan, des pignons et de l’ail. Que faire des cosses de petits pois (bio, de préférence)? Une excellentes soupe!

Rédigé par jloudan

Publié dans #Trucs et Astuces

Commenter cet article