Seniors: l'exercice physique pourrait doper la mémoire

Publié le 2 Décembre 2015

Faire de l'exercice aurait des effets positifs sur la personne au-delà du corps, il permettrait aussi d'exercer l'esprit des seniors, à en croire une nouvelle étude.

Pour tester un lien possible entre la santé cognitive et l'activité physique, une équipe de chercheurs de l'université de Boston a procédé à une comparaison entre un groupe de 29 jeunes adultes (âgés de 18 à 31 ans) et un autre de 31 seniors (âgés de 55 à 82 ans).

En demandant aux participants de porter un petit appareil, appelé ActiGraph, les chercheurs ont pu observer les habitudes de marche de chaque participant, mais aussi la vigueur de l'exercice physique et la durée de leurs sorties. En parallèle, pour évaluer leur mémoire, les sujets ont subi des tests sur leurs capacités d'organisation, la résolution de problèmes et sur la mémoire à long terme (se souvenir du nom associé à des visages de personnes).

Les résultats ont montré que les participants plus âgés qui marchaient plus chaque jour enregistraient de meilleurs résultats aux tests de mémoire que les personnes moins actives. Le lien le plus fort a été établi entre le nombre de pas réalisés par jour et la capacité de se souvenir des noms associés à chaque visage. On notera cependant qu'aucun lien n'a été observé entre le nombre de pas et les capacités de mémoire chez les plus jeunes sujets.

Comme certaines formes de sénilité, notamment la maladie d'Alzheimer, entraînent un fort recul de la mémoire à long terme, l'équipe en a conclu que leurs résultats avaient des conséquences positives chez les seniors, suggérant que l'activité physique pouvait avoir un effet positif sur le vieillissement cognitif.

Scott Hayes, l'un des auteurs de l'étude auprès de l'école de médecine de l'université de Boston a commenté ces résultats en expliquant : "nos résultats qui montrent que l'activité physique était associée de façon positive à la mémoire sont intéressants pour plusieurs raisons. Tout le monde sait que l'activité physique est un composant clé pour prévenir l'obésité et les maladies cardiovasculaires. Le fait de savoir que le manque d'activité physique pourrait avoir un impact négatif sur les capacités de mémorisation du sujet sera une information supplémentaire pour motiver les personnes à être plus actives."

Même si cette étude se concentre sur la marche, l'équipe responsable de ces recherches encourage aussi d'autres formes d'exercice physique, en prenant par exemple les escaliers plutôt que l'ascenseur.

Ces résultats s'inscrivent dans la lignée d'études précédentes qui s'étaient déjà intéressées aux effets de l'exercice physique sur la santé cognitive.

Par exemple, il y a quelques mois, des chercheurs de l'université du Michigan ont établi un lien entre forme et mémoire après étude d'un petit groupe de 75 étudiants sur deux jours. Ce mois-ci, une étude britannique de plus grande ampleur, menée sur 324 jumelles de plus de 55 ans sur une période de 10 ans, a montré que celles qui avaient les jambes les plus musclées enregistraient une meilleure santé cognitive au terme des 10 années de suivi. Le Dr. Claire Steves, en charge de cette étude, en avait conclu que les résultats "suggèrent que des changements d'habitudes simples en vue d'augmenter son activité physique pourraient nous aider à garder une bonne santé mentale et physique".

Rédigé par jloudan

Publié dans #Forme et Nature

Commenter cet article